Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amphibiens carnivores découverts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin


Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Amphibiens carnivores découverts   Mar 4 Juil - 0:38

Les découvertes de l'année
Crocosaures
Deux nouvelles espèces d’amphibiens carnivores – sortes de crocodiles géants plus vieux que les dinosaures – ont été découvertes dans le désert du Sahara.

par Noémi Mercier

Hans Larsson n’a rien d’un paléontologue de bureau. Ce jeune chercheur de l’Université McGill s’exile régulièrement dans les régions les plus reculées du globe à la recherche de traces de notre lointain passé. C’est dans le désert du Sahara, dans le nord du Niger, qu’il a fait l’une de ses plus belles trouvailles: deux nouvelles espèces d’amphibiens carnivores géants, cousins lointains des crocodiles.

Vieux de 251 millions d’années, les fossiles excavés lors d’une expédition internationale, en 2003, promettent de bouleverser notre compréhension de la faune de l’âge permien. «À peu près personne avant nous n’avait exploré ces formations rocheuses du Niger difficiles d’accès», souligne le spécialiste qui en était à son cinquième périple dans ce pays d’Afrique occidentale.

«Pour moi, le travail de terrain est une véritable drogue. Je trouve plus excitant de me mettre dans des conditions où la survie est un défi de chaque instant: ça donne du piquant à la science.»

En plein milieu du désert, à trois jours de route du village le plus proche, accomplir la moindre fouille relevait effectivement de l’exploit logistique, même pour ce globe-trotter qui a aussi parcouru l’Argentine, le Brésil et le Maroc.

Les crevaisons quotidiennes, les heures de marche dans le sable, la chaleur écrasante avaient de quoi épuiser le groupe escorté par des gardes armés en raison du haut taux de banditisme dans la région.

Mais le jeu en valait la chandelle. Présentés en avril 2005 dans la revue Nature, les deux nouveaux venus de la famille des Temnospondyles (les ancêtres des amphibiens actuels) ont été baptisés Nigerpeton ricglesi et Saharastega moradiensis.

La première espèce, dotée de crocs, a un crâne allongé au bout arrondi, long de 70 cm. Ses petits yeux sont placés dans la partie postérieure du crâne. «Comme les crocodiles, explique Hans Larsson, ce rôdeur devait guetter ses proies, tapi dans les rivières et les marécages.»

L’autre ressemble davantage à un alligator. Son crâne, d’une longueur de 30 cm à 40 cm, a une forme triangulaire et il porte de grosses cornes recourbées derrière la tête.

Ces créatures étaient les carnivores dominants dans la région, un cas exceptionnel pour des amphibiens.

«Partout ailleurs, de la Russie à l’Afrique du Sud, en passant par les États-Unis, ce sont les reptiles mammaliens qui dominaient la chaîne des carnivores. Or, à part quelques morceaux de dents, nous n’avons presque pas trouvé de traces de ces ancêtres primitifs des mammifères modernes. C’est comme si la faune était sens dessus dessous dans cette poche du Niger.»

La découverte vient chambouler l’idée que les experts se faisaient de la faune de l’âge permien, une période où les continents ne formaient qu’une seule étendue de terre, la Pangée. En effet, elle démontre que l’écosystème de ce super-continent n’avait rien d’homogène.

Selon Hans Larsson, seul un changement climatique important peut expliquer le fait que ces amphibiens se retrouvent au centre de cet écosystème. Sur les pourtours de la Pangée, le climat se serait transformé pendant que, au milieu, au cœur du Sahara actuel, une niche était épargnée par ce bouleversement, préservant les vestiges d’un écosystème plus ancien.

«Il y a 250 à 270 millions d’années, un climat humide, tempéré à tropical, régnait sur toute la Pangée, sauf au centre. Là, on retrouvait plutôt un environnement désertique, très chaud et aride, traversé de grands fleuves boueux. Alors que le climat avait changé tout autour, les animaux de l’écosystème central étaient isolés des espèces extérieures par une barrière climatique.»

Ce n’est que quelques mois après l’expédition, une fois les spécimens analysés, que les paléontologues ont réalisé que la série de crânes excavés au Niger appartenaient à deux espèces jusqu’alors inconnues. Et le paléontologue n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin.

«La formation rocheuse où nous avons réalisé nos fouilles s’étend sur des centaines de kilomètres carrés, sans compter que les dunes se déplacent et en recouvrent de larges pans. La prochaine fois, nous y trouverons probablement des couches de sédiments qui étaient invisibles en 2003.»

Du désert du Sahara au cercle polaire, Hans Larsson est accro aux environnements extrêmes, où toute trouvaille risque de se transformer en avancée majeure pour la science.

Il a d’ailleurs entrepris un nouveau cycle d’exploration dans l’Arctique canadien, qui l’a déjà mené sur l’île de Bylot, à l’extrême nord du Nunavut. Il en est revenu avec les restes d’un tyrannosaure, une espèce jamais vue auparavant à une telle latitude.

Pour voir l'article cliquer ici.

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Amphibiens carnivores découverts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amphibiens carnivores découverts
» Sorties amphibiens ...
» 600 litres Tanganyika carnivores + omnivores
» Des sauriens carnivores devenus herbivores!!
» Post-it "Plantes toxiques..." >>> question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Batraciens :: Batraciens-
Sauter vers: