Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Riche en biodiversité, mais des espèces luttent pour leur existence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin


Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Riche en biodiversité, mais des espèces luttent pour leur existence   Mer 17 Juin - 15:34


© Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs La tortue molle à épines fait partie des espèces menacées que l'on retrouve au Québec.

NATURE. L'Outaouais vient au second rang des régions les plus riches en biodiversité, mais cela ne signifie pas pour autant que la situation est rose.

NATURE. L'Outaouais vient au second rang des régions les plus riches en biodiversité, mais cela ne signifie pas pour autant que la situation est rose.

© Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs La tortue molle à épines fait partie des espèces menacées que l'on retrouve au Québec.
Autres Nouvelles
Les efforts sont là pour protéger la biodiversité et les espèces
Structure et financement à revoir, selon le ministre Lessard
La faune du Québec de plus en plus en danger
Plantes en déclin
Yoan de retour sous les projecteurs avec un premier album
Michel Bérubé quitte le Club de natation de Gatineau
La CSD va de l'avant avec ses transferts vers la polyvalente Le Carrefour
Centre multifonctionnel: le huis clos se poursuivra pour quelques rencontres

La vallée de l’Outaouais compte parmi les aires naturelles les plus riches sur le plan de la biodiversité au Québec. Mais il existe une stratégie de gestion pour les nombreuses espèces menacées par la fragmentation de leur habitat. Deux facteurs représentent des menaces: l'agriculture et le développement urbain.

Milaine Saumur est coordonnatrice de projets à Conservation de la nature Canada. Elle est à même de constater les forces et les problématiques du territoire de l'Outaouais: « L'Outaouais est un "hot spot" de biodiversité. La flore est très impressionnante, on retrouve une grande variété qu'il n'y a pas ailleurs. »

Chez les animaux, il y a aussi une bonne variété d'espèce. Par contre, certaines espèces sont vulnérables, d'autres carrément menacées. Mme Saumur est sur le terrain pour le constater par ses observations et ses interventions.

Comme pour la rainette faux-grillon, une bataille est en cours pour s'assurer que son milieu de reproduction ne soit pas détruit au moment clé. Il existe certaines stratégies pour favoriser la reproduction de l'espèce.

« La rainette va commencer ses chants de la mi-avril au début-mai. Pendant ces deux à trois semaines, la métamorphose des têtards prend forme et il faut un milieu humide de 30 à 250 mètres. Ça peut avoir l'air anodin, mais les mares d'eau sont très importantes pour elles. »

Et ces mares, on les retrouve sur des terrains qui, en milieu rural, servent pour l'agriculture. Habituellement, c'est à cette période que commencent les remblais ou l'approvisionnement en eau. Les organismes comme Conservation de la faune doivent faire un travail de sensibilisation.

« On doit les informer, leur expliquer l'importance, car eux, ils veulent commencer le plus tôt possible leur récolte et c'est normal, indique la biologiste. Et en ville, les colonies sont menacées par les projets de construction. Là aussi, c'est un défi de sensibilisation. »

Pourquoi la rainette est si vitale? « Le nombre amphibiens que l'on retrouve est un indicateur de la qualité de l'environnement. Ils apportent l'équilibre dans un milieu naturel. Sa présence signifie que le milieu est en santé. »

Idem pour la tortue mouchetée, qui a besoin d'habiter des milieux humides, des endroits où s'installent des castors pour concevoir leurs barrages. « Ces espèces sont menacées, parce que si on détruit les barrages des castors, ça signifie un danger direct pour cette espèce. »

Amélioration dans certains cas
Le portrait n'est pas que sombre. Dans le cas des faucons pèlerins, un aménagement d'une aire de reproduction dans le nord du secteur d'Aylmer, a fait en sorte que l'espèce s'est reproduite suffisamment, jusqu'à présent, pour ramener une population suffisante.

« Le projet de rétablissement de la population a bien réussi jusqu'à maintenant, explique Mme Saumur. Des observations, nous avons vu une belle augmentation, il y a eu plus d'accouplements qu'anticipé. »

La tortue géographique est aussi une espèce moins menacée en Outaouais qu'ailleurs au Québec. Bien que la coordonnatrice n'a pu l'observer partout où elle aurait été vue, notamment sur l'île Kettle, on la retrouve en bon nombre près de Bristol.

« Je ne l'ai pas vu à cet endroit. Il faut dire qu'il y a beaucoup de perturbations causées par la présence de bateaux à moteur. Le développement près des berges la menace et il faut y porter une certaine attention. »

Espèces vulnérables

Faucon pèlerin anathum, tortue des bois, tortue géographique, pygargue à tête blanche, petit blongios, fouille-roche gris, rainette faux-grillon de l'Ouest.

Espèces menacées

Tortue-molle à épines, râle jaune, tortue mouchetée, carcajou, pie-grièche migratrice, pic à tête rouge, paruline azurée, tortue musquée.

Source

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Riche en biodiversité, mais des espèces luttent pour leur existence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stop au massacre des animaux pour leur fourrure !!!
» Nourriture vivante : quelles espèces simples pour mes poipoi
» Pardonner , c'est bien beau, mais le faut-il pour tout ?
» ensilage pour brebis
» combien de kilos de mais ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Documentation :: Nouvelle-
Sauter vers: