Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des symptômes de détresse respiratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin


Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Des symptômes de détresse respiratoire   Ven 8 Mai - 6:51



Je vais vous parler d'un python royal de près de 15 ans. Rassurez-vous, en captivité, cette espèce vit facilement jusqu’à trente ans, le record étant de 47 ans.

La dame qui l’amène en est propriétaire depuis près de six ans. Durant cette période, tout allait bien, mais depuis une dizaine de jours, rien ne va plus.

Ce serpent présente des symptômes de détresse respiratoire. Il se tient la partie devant du corps droite dans les airs, la tête inclinée vers l’arrière, garde la gueule ouverte et bave même à l’occasion. Il est temps d’y voir.

Raison

Heureusement, ce serpent mangeait bien avant le début de cet épisode. À raison d’un rat vivant mangé par trois semaines, il avait un bon état de chair. Ses conditions de captivité semblaient adéquates, bien que les températures au point le plus chaud et le plus froid, de même que le taux d’humidité de son vivarium n’avaient jamais été mesurés.

Tout avait commencé après l’acquisition de nouveaux serpents dans les petites annonces via Internet. Depuis, la majorité des autres animaux atteints étaient décédés à la suite du développement de symptômes similaires.

À l’examen général, ce python royal est docile et relativement calme. Il mesure 124 cm (4 pieds) et pèse 2.6 kg (5 lb 11on). Malgré que les nouveaux reptiles avec qui il a été mis en contact possèdent des mites de peau, il montre des écailles lisses et exemptes de parasites.

Traitement

Il a bien une plaie de morsure près du thorax suite à une altercation avec un rat, mais celle-ci se semble pas infectée. À l’intérieur de sa gueule, plusieurs membranes blanchâtres tirant un peu sur le jaune empêchent de pouvoir bien apprécier ses muqueuses. Au moment de la visite, il ne bave pas. L’auscultation et le reste de l’examen sont sans particularité.

Évidemment, on allait discuter d’un traitement, mais avant cela, plusieurs recommandations allaient être faites. D’abord mesurer le point le plus chaud et le plus froid de même que le taux d’humidité dans le vivarium afin de s’assurer d’offrir un environnement optimal à ce type de serpent.

Il sera difficile de le traiter s'il n’évolue pas dans un endroit qui favorise la pleine efficacité de son métabolisme, incluant son système immunitaire.

Analyse des selles

On souhaitera un point chaud aux alentours de 32 degrés Celcius (90 F) et un plus froid pas plus bas que 24 degrés (75 F). L’humidité devrait se tenir entre 40 et 50%. L’analyse des selles est une autre recommandation qui a été effectuée.

En effet, il n’est pas rare de trouver des parasites intestinaux chez ces carnivores et l’élimination de ceux-ci aura pour effet d’aider le corps à combattre les autres microbes. Le prochain repas devra être proposé dans environ une semaine.

Dorénavant, des proies mortes devraient être offertes afin de prévenir d’autres plaies de morsures qui, elles, pourraient s’infecter.

Traitement

Pour ce qui est du traitement, il faut d’abord penser aux parasites de peau qui s’installent, même si on ne les voit pas encore à l’œil nu. Madame dit avoir ce qu’il faut à la maison. Vient ensuite le traitement du problème médical comme tel.

Deux antibiotiques différents devront être administrés afin de couvrir un maximum d’agents pathogènes possible. Ces traitements seront longs puisque le métabolisme des reptiles est lent. On parle ici d’un minimum de six semaines de soins à prodiguer.

Comme il y a des injections intramusculaires à faire à la maison, la propriétaire a eu droit à une petite formation clinique afin d’être suffisamment à l’aise pour bien s’occuper de son animal.

Si ce python royal ne va pas mieux à l’intérieur de la prochaine semaine, des procédures diagnostiques plus avancées devront être effectuées: radiographies et cultures des sécrétions au minimum. C’est à suivre.

Source

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Des symptômes de détresse respiratoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des symptômes de détresse respiratoire
» Paralysie laryngée et détresse respiratoire
» Détresse respiratoire
» Les crises d'asphyxies ou détresse respiratoire
» Poulette en détresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Documentation :: Nouvelle-
Sauter vers: