Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plica plica

Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 35
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Plica plica   Mer 8 Oct - 19:28


Photo empruntée sur Google image

Le Plica plica est une espèce de lézard de la famille des Tropiduridae , les lézards terrestres néo-tropicaux. Ses noms communs incluent le lézard à collier arboricole, coureur des bois à collier et coureur harlequin. En Guyane , il est connu aussi sous le nom wakanama. Cette espèce se rencontre en Amérique du Sud, à l'exception du Chili, de l'Argentine, du Paraguay et de l'Uruguay. Une tribu dans la culture Tucano de la Colombie ont ce lézard en haute estime. Il est l'un des animaux les plus importants dans leur mythologie , et ils l'appellent vaimahse, ce qui signifies "seigneur des animaux". Il est également un symbole phallique. Le lézard néotropicale Plica plica a été longtemps considéré comme une espèce répandue dans l'Est de la Cordillère des Andes. Un examen préliminaire de 101 spécimens d'environ 28 emplacements principalement au nord de l'Amazonie suggère que le Plica plica est un complexe d'espèces cryptiques avec des taxons qui peut être distinguée sur la base du nombre de rangées d'écailles à mi-corps; l'agencement, la forme et l'ornementation des écailles sur le museau; le nombre de lamelles du quatrième orteil; le nombre de plaques suboculaire; ainsi que d'autres traits morphologiques externes couramment. Les espèces allopatriques abordés ici sont concordants avec la géographie du Nord de l'Amérique du Sud. Le Plica plica est associée à la Guyanes (Surinam, Guyane et le Venezuela). Une seconde espèce, le P. caribeana sp. n. est associé à la chaîne côtière des Caraïbes du Venezuela, y compris Trinité-et-Tobago. Une troisième espèces distinctif, le P. rayisp. n´est associé à l'Orénoque milieu à l'extrémité orientale du Bouclier guyanais. Deux autres espèces, le P. sp kathleenae et le P. sp medemi. chacune étant basée sur un seul spécimen, un des montagnes Acaraí de la Sierra de la Guyane, et l'autre du sud de Meta. En plus des analyses morphologiques, nous avons séquencé des fragments de gènes 12S et 16S ADNr d'une Plica plica de Trinidad pour évaluer sa relation et de la taxonomie à d'autres Plica continentale cf. plica. Les résultats suggèrent Plica caribeana sp. probablement divergé avant la séparation de la Trinité dans le nord du Venezuela. L´isolement dans la chaîne côtière des Caraïbes au cours de sa soulèvement rapide à la fin du Miocène, combiné avec une incursion marine dans le nord du Venezuela a peut-être contribué à leur divergence génétique provenant d'autres populations.

Le mâle peut dépasser 17 centimètres de longueur, les femelles font environ 15 centimètres. Le corps est aplati, probablement une adaptation à se tenir sur des troncs d'arbres verticaux. Il a un bouquet d'épines sur son cou. Les écailles sont fortement carénées ce qui comtribue grandement à une apparence énigmatique. Il est principalement vert olive ou verdâtre avec des marbrures ou des bandes brun foncé. Le menton est blanchâtre, la gorge est noire, et il a un «collier» noir autour de son cou.  Ce collier est de couleur chocolat-menthe ce qui lui permet de se fondre dans la mousse sur l'écorce des arbres. Le lézard abrite certains parasites tels les Digenea qui sont des vers plats (Mesocoelium monas) et plusieurs nématodes , comme les Oswaldocruzia vitti, Physalopteroides venancioi, Strongyluris oscari et Physaloptera retusa . Le protozoaire Plasmodium guyannense a été le premier décrit sur ce lézard en 1979. 

Il est originaire d'Amérique du Sud, y compris la Colombie , le Venezuela , le Surinam ,Guyane française , Brésil , Bolivie ,  le Pérou et l'Équateur . Il peut également être trouvée dans la Caraïbes , sur la Trinité .  Il a été recueilli, il y a longtemps, dans la Grenade , mais ces spécimens étaient susceptibles d'avoir été transporté par l'homme. Ce lézard est diurne , actif pendant la journée, et arboricole , vivant la plupart de sa vie accroché aux troncs d'arbres et sur des rochers verticaux. Son habitat est essentiellement primaire et forêt secondaire .  Là, il préfère vivre sur le plus grand des arbres forestiers. Ce lézard a un actif avec une température du corps autour 30.7ºC. Cela peut être lié à son habitude de rester sur les arbres dans la forêt ombragée, où il ya peu de chance de se prélasser. 

Un bon terrarium pour lui sera d'au moins 90 cm de long, 45 cm de pronfond et 60 cm de hauteur. Il lui faudra beaucoup de branches et feuillage pour grimper et se cacher. Les températures durant le jour seront de 27 à 31ºC. La nuit on peut descendre d'environ 5ºC. L´humidité sera autour de 60%. Il faudra songer à apporter un éclairage uv de type tropical favorisant les 5%. On peut utiliser un terreau ou encore le plantation soil de Exo-terra comme substrat. On peut recouvrir le tout d'une mousse de sphaigne pour faire un peu plus l'effet d'un sol de forêt. On ajoute quelques roches pour la décoration. Il vous manquera ensuite qu'un grand bol d'eau pour abreuver l'animal, lui permettre de se baigner et vous aider à garder un bon taux d'humidité.

Le régime du lézard est composé d'insectes, et il favorise les fourmis. En captivité, on peut y aller avec divers vers ou grillons de tailles adaptées à l'animal. On y ajoutera du calcium en poudre et des suppléments vitaminés pour combler les carences occasionnées par la captivité.

Il descend des arbres que pour pondre des œufs qu'il place à l'intérieur de palmiers en décomposition et dans la litière de forêt. La femelle produit au moins deux couvées par saison de reproduction, avec une moyenne par pontes de trois œufs. Les plus grosses femelles pondent plus d'oeufs que les plus petits. Les embryons sont sensibles aux vibrations, légèrement rouler l'oeuf peut tuer le foetus. L'hémipénis du lézard est visible à certains moments, un organe qui a été décrit ressemblant à un petit bâton rouge.

La famille détient actuellement huit genres et environ 117 espèces. Townsend et al. (2011) suggèrent que la famille est apparue il y a environ 65 millions d'années (MA).

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Plica plica
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Lézards :: Fiches sur les lézards-
Sauter vers: