Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’insecte : l’aliment du futur au Québec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: L’insecte : l’aliment du futur au Québec   Sam 6 Sep - 10:30

Jeudi, août 21, 2014, 8:41 - Vous cherchez un aliment à haute teneur en protéines, qui contient une importante quantité de vitamines et qui en prime est respectueux de l’environnement? Les insectes représentent la solution. Marie-Loup Tremblay a d’ailleurs un élevage bien particulier. Celui des ténébrions meuniers, ou vers de farine, pour consommation humaine.

L’entomophagie, la pratique qui consiste à manger des insectes, déjà bien implantée dans la plupart des cultures mondiales, gagne lentement en popularité au Québec. Marie-Loup Tremblay, interviewée sur les ondes de MétéoMédia, est néanmoins encore la seule à élever des insectes au Canada avec son entreprise uKa protéine à Vaudreuil.

Cette ancienne triathlonienne professionnelle raconte que c’est en cherchant à améliorer son alimentation et son apport protéinique qu’elle a découvert l’entomophagie. Les insectes contiennent effectivement de nombreux nutriments, dont les vitamines B, le calcium et le potassium, en plus de contribuer à réduire le cholestérol.

L’aliment du futur

Selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui a récemment publié un rapport favorable à l’entomophagie, la consommation d’insectes représenterait un excellent moyen de réduire l’insécurité alimentaire.

Comme l’explique Mario Bonneau, entomologue à l’Insectarium de Montréal, l’élevage d’insectes a un impact écologique nettement moindre que celui du bétail par exemple, qui se veut très polluant. Élever des insectes requiert évidemment beaucoup moins d’espace que l’élevage du bétail (cela peut se faire dans un entrepôt) et ne contribue pas à la déforestation, pouvant se nourrir de restes de table. Les insectes émettent également moins de Co2 que le bétail ou la volaille et polluent moins les eaux.

Il existe plus de 1000 insectes comestibles et autant de recettes pour les apprêter. uKa protéine propose notamment des barres tendres et du chocolat. Du côté de L’Insectarium de Montréal, on suggère les sushis et les tacos. Il est possible de les déguster tous les jeudis du mois d’août sur la terrasse du Jardin botanique.

Vous laisserez-vous tenter?

Source

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
L’insecte : l’aliment du futur au Québec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes futur gendarmes
» Plus de grillons !
» insecte qui pique
» Mon futur projet
» A quel age peut ton prendre son futur fureton ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Documentation :: Nouvelle-
Sauter vers: