Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 David, ce Toulousain qui parcourt le monde à la recherche de crocodiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 35
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: David, ce Toulousain qui parcourt le monde à la recherche de crocodiles   Ven 9 Mai - 19:04



Ce Toulousain de 31 ans a parcouru le monde entier sur les traces (parfois inquiétantes) du plus redoutable des grands reptiles, le crocodile. Mais David Oudjani sait comment parler à ces bestioles un peu revêches…

La chasse aux œufs, c'est rigolo, non ? A quelques jours de Pâques, tous nos gamins ont encore un souvenir émerveillé de leurs découvertes chocolatées sous les nains de jardin et les massifs d'hortensias. Ils y risquaient tout au plus une crise de foie et le regard courroucé d'un crapaud.

Mais, à moins qu'ils aient vraiment fait de trèèèèèès grosses bêtises, on déconseille aux parents de laisser leurs enfants partir à la chasse aux œufs avec David Oudjani. Parce que lui, il chasse les œufs de crocodiles !

«En Tunisie, raconte-t-il, j'avais une vingtaine d'années et j'étais responsable d'une ferme de crocodiles. Il y en avait quatre cents ! Pour réguler les naissances, il fallait récupérer les œufs des femelles…»

Et comme on peut l'imaginer, les femelles ne sont pas d'accord du tout, pour qu'on tente une omelette avec leur progéniture.

«Il fallait être au moins trois… Mais là, parfois, j'ai eu quelques émotions !»

Croco opportuniste
On l'aura compris, David Oudjani, ce Toulousain de 31 ans est un passionné. Un mordu. Tout petit déjà, il élevait dans sa chambre-terrarium toute sorte de serpents, lézards, grenouilles, poissons…

«C'était ma vocation. J'ai suivi des études de biologie. Mon rêve était d'être naturaliste. Je reconnais que mes parents ont été très patients !» Ils ont avalé des couleuvres ?

Le hic, c'est qu'il n'existe pas à la faculté de Toulouse, ni ailleurs, une filière spécialisée en «crocologie». David s'est formé, si l'on peut dire, sur le tas. Notamment dans cette ferme aux crocos tunisienne où il a fait ses premières armes.

«L'ancien responsable est parti juste comme j'arrivais. Il a fallu se débrouiller !» Alors, comme tout bon naturaliste, David observe, note, étudie, tâche de comprendre.

«Finalement, un crocodile n'est pas si dangereux que cela. C'est un opportuniste, un chasseur embusqué. Il faut juste ne pas se laisser surprendre. Sur la terre ferme, c'est simple. Dans l'eau…»

Bon, on restera sur la terre ferme.

Depuis, David a fait ami-ami avec des crocos du monde entier, notamment en Afrique, au Togo où il a étudié les crocodiles nains. Il a roulé sa bosse et serré la main aux serpents, aux lézards, aux alligators, aux tortues aux Philippines, au Sénégal, en Gambie, au Burkina-Faso, au Brésil, en Guyane, au Sri-Lanka, ou au Maroc.

Il participera sans doute à l'aventure du parc géant pour tortues et autres reptiles que Jérôme Maran, autre globe-trotter infatigable est en train de faire naître à Bessières en Haute-Garonne.

À Toulouse, David enchaîne «les petits boulots». Dès qu'il a trois sous de côté, il repart à l'aventure au bout du monde, à la recherche de ses chères bestioles. Ah, quand on est tombé dans la gueule d'un crocodile quand on était petit, c'est caïman impossible d'en sortir !

Sur la piste du chat du désert
«J'ai beaucoup plus peur devant un félin comme un lion ou un tigre que devant un crocodile, avoue David. Le crocodile est certes un prédateur, mais il ne nous voit pas comme une proie. Tandis que le lion, lui, si !»

Cela n'empêche pas notre naturaliste passionné de s'intéresser quand même aux félins. Un de ses dernières expéditions était la recherche du «chat du désert», avec une équipe de scientifiques allemands. Un animal qui vit aux confins du Maroc et de la Mauritanie, qui n'a été observé et photographié que très rarement. Un drôle de matou aux oreilles pointues de… 1,6 kg ! Pas de quoi trembler… En revanche, il se balade dans une zone où rôdent des êtres bien plus dangereux : les fanatiques d'Al Qaïda…

Dominique Delpiroux

Source

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
David, ce Toulousain qui parcourt le monde à la recherche de crocodiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il parcourt le monde à la recherche de nouvelles espèces...
» les plus beau voiliers du monde (photos)
» boulodogue français : qui en a? qu'en pensez vous?
» Lapin nain ou pas ?
» Vétérinaires monde entier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Documentation :: Nouvelle-
Sauter vers: