Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un plan sur dix ans pour protéger la tortue guyanaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 35
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Un plan sur dix ans pour protéger la tortue guyanaise   Dim 4 Mai - 20:47

Un plan d'action national en faveur des tortues marines prendra effet d'ici la fin d'année. En parallèle, le Réseau tortues marines Guyane a vu le jour. L'occasion de faire un point sur les avancées et les points d'achoppement en matière de protection d'une espèce emblématique pour la Guyane.
Depuis plusieurs mois, un plan d'action national en faveur des tortues marines est élaboré. Son dernier comité de suivi se réunissait à la mi-avril. Parmi ses principaux objectifs : réduire la menace sur l'espèce ; développer la coopération transfrontalière ; renforcer l'éducation environnementale ou encore valoriser socio-économiquement les tortues marines (tourisme, emploi...). « On souhaite faire en sorte que la question sorte du groupe scientifique » , raconte Mathieu Entraygues, coordinateur du plan et du réseau.
Un premier plan de ce type avait été lancé entre 2007 et 2012. C'est en se fondant notamment sur son bilan que ce second plan a été défini. Le nouveau programme devrait être étendu sur dix ans. « Cinq ans, ce n'est pas suffisant par rapport à l'écologie de la tortue marine. Elles reviennent tous les deux, trois ans pondre, c'est variable. Alors il fallait plus de visibilité globale » , explique-t-il.
LA PÊCHE ILLÉGALE, TOUJOURS UNE PRIORITÉ
Le chantier reste conséquent à plusieurs niveaux. « Là où on n'a pas du tout progressé, c'est en matière de pêche illégale, soit la principale menace qui pèse sur l'espèce » , déplore le coordinateur du Réseau. Il poursuit : « On a ressorti une note de la direction de l'environnement qui date de 1999 : quinze ans après, les constats sont toujours les mêmes. » C'est encore le volet coopération qui fait défaut. « Après, ce sont des questions au-dessus de nous, c'est d'État à État. » Côté scientifique, le partage des données se développe. C'est sur le « travail autour des pratiques pêche de chaque pays » qui devraient s'améliorer.
LES COLLECTIVITÉS PLUS PRÉSENTES
Malgré ce gros point noir, des avancées sont à saluer. Les pécheurs ont par exemple intégré dans leur filet un système permettant aux tortues de s'extirper par une trappe, réduisant ainsi les captures accidentelles. « Des efforts ont été aussi faits dans la lutte contre le braconnage, complète-t-il, la situation s'est améliorée dans les sites isolés de l'Ouest qui étaient pas mal pillés. On a plus de patrouilles sur les plages, c'est assez dissuasif. » La question de la pollution lumineuse également. « Le conseil général a par exemple changé le luminaire le long de la route des plages » , l'ancien causant la désorientation des tortues.
Ce nouveau programme devrait remettre l'accent sur les retards cumulés et proposer une « approche plus fine, avec des fiches, espèce par espèce, contrairement au précédent. Avec un système de gouvernance plus transversal » . Pour exemple, l'objectif « limiter l'impact des activites minières en mer » est ainsi réparti en plusieurs actions, chacune d'elles est menée par un organisme : « limiter les gênes occasionnées par la prospection pétrolière » pour WWF et « limiter l'impact des forages d'exploration et d'exploitation du pétrole » pour la Deal. Mathieu Entraygues se réjouit de l'implication grandissante des collectivités. « C'est ce qui a manqué au premier plan, qui était, lui, très morcelé. Toutes ces questions prennent bien. La preuve, maintenant on a des tortues sur nos rond-points » , sourit-il.
Contacts du Réseau tortues marines Guyane : www.tortuesmarinesguyane.com ou tortues marinesguyane sur Facebook. Tél. : 06 94 13 77 44 ; mail : coordination.prtm@gmail.com
Lancement de la saison à Cayenne
La saison des tortues marines a été officiellement lancée lundi soir, sur la plage de l'Anse Montabo (Novotel) à Cayenne, en présence des élus de la ville. Les représentants du WWF ont présenté un nouvel espace d'information, situé sur la butte à l'entrée de la plage. Huit panneaux présentent de manière ludique les bonnes conduites à adopter face aux tortues, les menaces qui pèsent sur elles, etc. D'autres panneaux seront posés sur les plages de Montjoly et d'Awala-Yalimapo.
Mais les tortues n'ont pas attendu le lancement officiel de la saison pour venir pondre! Selon Lesley Porte, présidente de l'association Kwata, elles viennent tous les soirs sur les plages de Cayenne - « les plages de Montjoly sont un peu boudées » , précise-t-elle. Malheureusement, les spectateurs du soir ne sont pas toujours respectueux. Comme dimanche soir, où certains « posaient leur bébé sur le dos d'une tortue pour une photo, d'autres les effrayaient, couraient autour... Il faut rappeler ce qu'il faut faire et ne pas faire. »

Source

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Un plan sur dix ans pour protéger la tortue guyanaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agir Pour Protéger les Animaux Réunionnais (APPAR)
» Doigtier pour protéger un pansement
» 30 000 $ pour protéger la tortue des bois
» cherche plan de Lit de toit pour VMP 112 cdi
» Pour protéger efficacement le pansement d'un chiot ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Documentation :: Nouvelle-
Sauter vers: