Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Physignathus cocincinus

Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 35
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Physignathus cocincinus   Dim 29 Déc - 11:31

Le dragon d'eau vert ou dragon d'eau chinois (Physignathus cocincinus) est une espèce de lézard de la famille des Agamidés qui se rencontre au sud-est de l'Asie. Physignathus cocincinus, est l’unique représentant du genre Physignathus depuis 2012.  En français, elle est appelée Dragon d'eau vert ou Dragon d'eau chinois. Certaines animaleries le vendent sous le nom trompeur d'agame aquatique, qui désigne normalement Intellagama lesueurii, agame australien, anciennement Physignathus lesueurii.



Ce lézard de couleur verte, souvent olivâtre, change sa coloration de claire à plus foncée, selon la température et sa santé, présentant des bandes transversales plus brunâtres, notamment visibles au niveau de la queue. Le ventre peut présenter des taches orangées. La base de la mandibule est plus claire, voire blanc rosé, et la gorge peut présenter une coloration blanche ou brune. Une ligne horizontale noirâtre, plus ou moins bien définie selon les individus, barre l'œil.  Ils sont pourvus d'une crête prolongée par une rangée d'épines jusqu'au tiers antérieur de la queue. La queue est très longue, atteignant les 2/3 de la taille totale, et aplatie latéralement. Adulte, cet agame peut atteindre 1 mètre de longueur voire plus et fait partie des plus grandes espèces de cette famille. Mais les dragons d'eau sont, en règle générale, beaucoup plus petits, 65 à 75 cm environ.  La femelle est de taille plus petite, et n'est pas pourvue de crête épineuse. Les mâles adultes de taille « standard » pèsent environ 600 g et sont beaucoup plus massifs que les femelles qui elles, pèsent environ 350 g. Les mâles ont sur la nuque et le dos une crête constituée d'écailles en forme de piquant, aussi présente chez la femelle bien que beaucoup moins développée. Cette espèce présente, comme de nombreux reptiles, les restes d'un œil pariétal sur le sommet du crâne. Les changements de peau arrivent lorsque le dragon grandit. Alors il devient un peu gris, comme s’il avait perdu son éclat. Certains endroits foncent, puis les peaux se détachent et tombent. En dessous, une nouvelle peau bien verte apparaît. Comme il va régulièrement dans l’eau, les petites peaux se détachent facilement ; mais il faut vérifier, car les petites peaux peuvent rester accrochées, et causer des problèmes. Au doigt par exemple, la peau résiduelle peut serrer le doigt comme un élastique et comme le sang ne circule plus, le dragon d’eau peut perdre son doigt.  La mue peut durer deux semaines voire même trois. Cela dépend de leur âge. Un vieux dragon muera moins souvent qu’un jeune. Pensez à bien humidifier votre dragon et son terrarium pendant les mues. Cela aide à obtenir une belle peau sous celle qui tombe et puis la vielle peau tombe plus facilement.  Ce lézard tropicale n'est pas à prendre a la légère. Dites vous bien qu'il peut vivre entre 10 et 15 ans, quelques spécimens ont atteint l'âge de 20 ans, donc réfléchissez-y bien avant d'en acheter un car il faudra que vous vous en chargiez jusqu'à la fin donc renseignez vous svp !!  



Cette espèce se rencontre en Malaisie, une partie du Cambodge, Laos, Thaïlande, Vietnam et dans le Sud de la Chine. Sa présence en Birmanie est incertaine.  Ils sont sur terre depuis 180 millions d'années environ. C'est une espèce qui vit dans les forêts chaudes et humides, généralement à proximité d'un plan d'eau. Ils habitent généralement les régions proches de l’eau, dans des forêts tropicales où les températures sont relativement constantes toute l’année et où le niveau d’humidité est très élevé. Il est important de connaître les conditions climatiques de leur région d’origine afin d’essayer de reproduire au mieux celles-ci.  Lézards arboricoles, on les trouve dans les arbres, en bordure des rivières ou petits cours d’eau, mais jamais très loin de l’eau. Ils aiment grimper aux arbres, aux branches et à tout en général. Le Physignathus vie près des rivières afin d'échapper aux prédateurs. Cet agame est diurne et arboricole. Il aime grimper, et se reposer au soleil durant une bonne partie de la journée. Le Physignathus vie près des rivières afin d'échapper aux prédateurs.  



L'agame aquatique peut vivre dans un terrarium de 180x60x90 cm minimum. Pour la maintenance d'un couple, il est recommandé d'avoir un terrarium de 200x100x150 cm (hauteur x largeur x longueur).  Jusqu'à 18 mois un terrarium de 80 sur 40 sur 30cm sera suffisant. Il faut un terrarium en verre.  Évitez des terra trop petits, même pour les sujets jeunes, car les Physignatus auront tendance à se frapper et se rafler le bout du nez contre les vitres, avec le risque d'infections.  Le terrarium doit posséder une aération haute et une basse, pour le renouvellement de l'air. Comme c'est une espèce arboricole, le terrarium doit plus être en hauteur qu'en largeur.  Les températures seront maintenues avec un point chaud de 33 °C et un point froid de 27 °C durant le jour, ainsi qu’une température  de nuit de 24 °C environ.  Un thermomètre dans le terrarium est indispensable. Une lampe UV et une lampe chauffante sont nécessaires. Il faudra équiper votre terra d'un néon à UVB de 10.0.  Le tube doit être à l’intérieur du terrarium, car le verre arrêterait les UV.  Il faut placer un morceau de bois de telle façon que les Physignathus puissent se mettre à 30 cm du néon, pour absorber assez d’UV. Ils ont besoin de ces UV pour grandir, renforcer leur ossature. Ils ont besoin de 12 à 14 heures de lumière. Il faut donc mettre une minuterie programmée de manière à bien respecter les périodes de jour et de nuit.  La nuit, une lampe de nuit ou un coussin chauffant sont également essentiels pour éviter que la température ne s'abaisse trop.  Une humidité de 70 à 80 % que l'on obtient, soit en vaporisant de l'eau, soit à l'aide de brumisateurs vendus dans le commerce. Il faut vaporiser régulièrement les Physignathus avec de l’eau à température ambiante.  Vous pouvez contrôler le niveau d’humidité grâce à un  hygromètre.   Pour l'aménagement du terrarium, les dragons d'eau ne sont guère exigeants. Les deux éléments les plus importants sont les branches et le bac d'eau. Ce dernier doit être assez grand pour que le lézard puisse y entrer et s'immerger entièrement. Le bac peut occuper jusqu'aux 2/3 de la surface du sol. Ils nagent très bien et aiment  beaucoup l’eau. Elle leur permet de se rafraîchir en plongeant dedans quand la température de leur corps est un peu trop élevée, mais aussi à l’occasion des mues pour retirer les petits bouts de peau résiduels. Il peut également rester sous l'eau pendant environs 15 minutes, donc ne vous inquiétez pas si votre lézard reste cacher sous l'eau.  L’eau doit être changée régulièrement, au minimum tous les jours, car le dragon d‘eau fait ses besoins dedans et il faut éviter la prolifération des bactéries qui pourraient entraîner des maladies.  Qu’y a -t-il de plus désagréable que de devoir se baigner dans une eau sale, de devoir se promener parmi toutes les saletés qui peuvent joncher leur habitat.  N’oubliez pas de nettoyer et désinfecter toute branche que vous ramenez de l’extérieur car il pourrait y avoir des petites bêtes ou insectes à l’intérieur. Si vous placez du liège sur les parois, utilisez de la colle sans odeur. Il existe des colles sans odeur dans le commerce, car les émanations peuvent les tuer ! Pour garnir le sol, il existe de nombreux substrats. Le plus simple et le moins cher est le terreau, cependant, il s'assèche assez rapidement. Les copeaux de bois sont à éviter car il peut y avoir des problèmes d'ingestion, quand l'animal se nourrit. On peut également mettre dans son terrarium des plantes naturelles ou artificielles, même s'il ne faut pas s'attendre à un grand respect de celles-ci de la part de l'animal, ses griffes labourant rapidement les feuilles. On peut utiliser des fougères (qui résistent bien à l'humidité et à la chaleur du terrarium), des orchidées ou du lierre. Il faut toujours vérifier que les plantes ne soient pas toxiques, et les rincer avant de les mettre dans le terrarium, car elles sont souvent traitées aux insecticides en jardinerie. En plus de l'aspect esthétique, les plantes offrent des cachettes aux reptiles, nécessaires pour qu'ils se sentent en sécurité.  Éventuellement, on peut ajouter des parois artificielles afin que le dragon d'eau puisse les escalader et accéder à tous les niveaux. De belles branches non toxiques sont nécessaires pour lui permettre de grimper, car dans son habitat naturel il passe la majeure partie de son temps dans les branches horizontales des arbres.  Le Physignathus aime grimper, offrez lui un des branches, de la verdure, fixez les !!! Car à l'âge adulte les plantes ne supporterons plus leurs poids et risquent de tombées avec eux!!!!Autre chose, il faut surveiller que leurs selles ne soient pas liquides. La présence de sang, ou autres, peut être le signe d’un problème digestif ou pire d’un parasite. Là encore, il faut faire des prélèvements et demander à votre vétérinaire de les analyser.  Certains d’entre eux souffrent de maladies respiratoires, souvent annoncées par une forte baisse d’appétit, le corps qui gonfle. Le dragon respire bouche ouverte et paraît à bout de souffle. Il faut soigner le dragon en élevant la température jusqu’à 30/31°C, surveiller son comportement, son regard. L’humidité doit être suffisante également et l’eau disponible, propre. Si au bout de quelques jours, il n’y a pas d’amélioration, il faut aller voir le vétérinaire qui prescrira des antibiotiques.



Ce lézard n'est pas farouche, bien entendu tout dépend du caractère de celui ci. Cela dit, une fois acheté, ne le prenez pas tout de suite, laissez le se familiariser avec son nouvelle environnement, nourrissez le bien que plutôt robuste, faites attention a sa queue qui elle est fragile, NE JAMAIS le prendre par sa queue !!! C'est un lézard qui peut devenir assez familier, si on l'habitue jeune à se faire manipuler. Il peut cependant être très nerveux et stressé par la présence d'humains, s'il n'a pas été correctement conditionné en bas âge. Les mâles sont très territoriaux et ne doivent pas être élevés à plusieurs. Les dragons d’eau sont très sociables, que ce soit avec les humains, ou avec leurs compagnons. Ils adoptent plusieurs femelles dans le même terrarium sans aucun problème. Les dragons d’eau sont des animaux qui vivent dans une société bien hiérarchisée. Ils sont certes parfois agressifs, mais dans l’ensemble, ils sont adorables à regarder et à avoir chez soi !  La respiration saccadée : j’ai soit trop chaud, soit j’ai peur quand on me manipule et je stresse.  Et oui, les Physignathus ont un gros problème : ils ont  du mal à comprendre le verre. Vous pouvez les aider en évitant qu’ils soient mis en contact direct avec le verre. Mettez des obstacles ou organisez le terrarium autrement.  Quand il ouvre la bouche : Soit il a très faim, soit il essaye de nous impressionner. C’est une sorte d’intimidation chez les dragons. Ils font  aussi cela entre eux.



Les jeunes bébés, mangent principalement des grillons, vers de farine (quelques vers par semaines !), blattes, vers de terre. Cependant en grandissant le Physignatus devient omnivore, c'est d'ailleurs pour cela qu'il faut dès petit l'apprendre à manger un peut de fruits. Les Physignatus sont des gros mangeurs. Proposez-leur un éventail d'insectes, comme des grillons, criquets migrateur ou des blattes. Mais n'oubliez pas non plus un souriceau de temps en temps et du coeur de boeuf si vous arrivez à l'habituer à manger à la pincette. Des fruits et végétaux devrons être proposés de temps en temps, mais pas tous les individus en prendront. Du treffle, pissenlit, pêches ou oranges sont appréciées par certains. Il est important de veiller à ne pas suralimenter le Physignatus. Lorsque les os des hanches sont trop visibles, et la queue molle et flétrie dessous, votre Physignatus est sous-alimenté. Lorsque, par contre, son ventre et beaucoup plus large vu d'en haut que haut vu du côté, il est suralimenté. La meilleure façon de vérifier son alimentation est de contrôler sa croissance qui doit être régulière (en diminuant progressivement) jusqu'à l'âge de 2 ans environ.
Insectes 40% - 50% : privilégiez les criquets pour un physi adulte. (1 criquet au lieu de donner 4 ou 5 grillons....donc certainement moins de chitine au final....), morios, les vers à soie, vers goliath…
Vers de terre 10% - 20%: tres bon rapport ca/ph mais attention aux parasites => plutôt si ton animal est en bonne forme physique
Proies entières 40% - 20%: rosés ou plutôt blanchon, alevin
fruits et légumes 10% : pomme, abricot, kiwi, orange, etc…
Ce sont des proportions "idéales" et dans le cas ou tu as du mal a maintenir ces taux il faut augmenter la proportion de proies entieres ( donc les souriceaux, alevin...)



Le mâle mature arbore de vives colorations sur la mandibule inférieure (plus développée) et sa crête -élégante- est elle aussi plus importante que celle de sa compagne. À la base de sa queue ses hémipénis forment un renflement, l'écaille sub-tympanique est plus large et la couleur de sa robe est souvent plus lumineuse. Ces différences ne sont pas très marquées chez les jeunes (il est alors possible de faire sexer l'animal par un vétérinaire spécialisé).
La maturité sexuelle est aux cours de la deuxième année. À partir d'une longueur tête-tronc de 15 à 17 cm, les individus sont sexuellement matures. Une séparation d'une semaine est préconisée, mais on peut avoir de la reproduction sans cette séparation. La reproduction du Physignathus n'est pas très difficile, à partir du moment où vous avez un mâle et une à deux femelles, que l'hygrométrie est correcte, et que vous augmentez la température au printemps après une petite baisse pendant l'hiver. Normalement, la baisse de la température ambiante dans les maisons ou appartements en hiver est suffisante et se reflète dans le terrarium sans que vous changiez votre thermostat. L'objectif de cette séparation est d'augmenter les ardeurs du mâle. Les individus s'irisent de jolis tons orangés, plus marqués chez les mâles. Les individus se reconnaissent mutuellement par leur système olfactif (organe de Jacobson), le mâle hoche la tête verticalement, puis enserre vigoureusement la femelle réceptive (ou compatissante), lui mord la nuque (parfois le dos) et s'aide de ses pattes postérieures pour rendre son cloaque accessible à l'un de ces deux hémipénis. La durée du coït oscille entre 2 et 20 minutes pendant lesquelles les partenaires sont imperturbables. La femelle peut accepter plusieurs mâles différents, les mâles eux préfèrent les grosses, les coïts peuvent se répéter. La gravidité est de 60 à 75 jours. La future maman prend de l'embonpoint, puis on distingue aisément les œufs bombé. C’est un reptile ovipare. Le nombre d'œufs varie, en fonction de l'âge de la future mère (8 à 15, un record de 23 œufs en une seule ponte a été enregistré), tous ne sont pas forcément fécondés. La femelle creuse un terrier, pour y déposer ses œufs, puis les recouvrir de terre ou de sable meuble. L'expulsion de l'oeuf est très rapide et ne semble en elle même pas douloureuse. Elle a lieu après une série de contractions, puis ne dure que quelques secondes.... La durée totale de la ponte peut s'étaler sur une journée. Il est fréquent de voir l'animal souffrir d'anorexie, quelques jours avant la ponte. Notre Physignathus, devenue Maman et ainsi libérée peut perdre jusqu'à 30% de son poids. Retenez que si votre dragon femelle a atteint sa maturité, qu’elle soit ou non en contact avec un mâle, elle produira et pondra des œufs. C’est pourquoi, il faut prévoir dans le terrarium un endroit ou un récipient où la femelle pourra pondre ses oeufs. Car si elle n’a pas un endroit qu’elle considère comme approprié pour pondre, elle pourra décider de ne pas pondre. Cela peut lui être fatal. L'incubation optimale s'effectuera entre 28,5 et 31 °C pour un taux d'humidité égal à 100% et sa durée sera fonction de la température (constante) d'incubation, de 65 à 90 jours, qui pourrait se révéler déterminante sur le sexe des Physignathus. Les œufs (fertiles) éclosent généralement au cours de la même journée (ou nuit!), mais la naissance de plusieurs individus au sein d'une même ponte, peut différer de 2 ou 3 jours. Les nouveaux nés quittent 8 à 10 jours plus tard le lieu de nidification (chambre d'incubation), dés lors que leur poche vitelline sera épuisée. Il est possible d'inciser très délicatement la coquille d'un œuf tardant à éclore (matériel stérile), puis de le "rapiécer" à l'aide de la membrane souple d'un œuf de poule (chorion) avant de le déposer à nouveau délicatement dans l'incubateur. Si plusieurs œufs paraissent douteux, il est alors utile de repérer la position de chacun; les bébés adoptent une orientation similaire dans leur coquille, les uns par rapport aux autres. Les nouveaux nés portent une dent éphémère au bout de leur museau (dent de l'œuf), qu'ils perdent après avoir rompu l'enveloppe et la coquille de leur œuf. Ils s'extirpent à grand peine de leur matrice; leur vert éclatant s'assombrit très fortement tant le stress est important et l'effort durable (jusqu'à une journée). Les bébés mesurent de 12 à 18 cm. Ils ressemblent fortement aux adultes, sa petite frimousse est toutefois plus arrondie, sa crête dorsale se dessine à peine et sa robe étincelle d'un vert flamboyant, exempte des marbrures sombres qui l'agrémenteront plus tard. Les petits dragons ressemblent généralement tous à des femelles. Leurs caractéristiques sont les suivantes: petit, tête en triangle, avec une petite crête au niveau du cou. Le long de la colonne vertébrale, il y a des petites piques qui se prolongent jusqu’à la fin de la queue. Quand le dragon a à peu près un an, il ressemble toujours à un dragon-fille, mais vers un an et demi, cela commence à se préciser. C’est à ce moment que les caractéristiques propres aux dragon-garçon commencent à se développer. Le charmant bambin ne partira en quête de nourriture qu'après l'épuisement ou l'ablation accidentelle de sa poche vitelline. L'air chafouin, paré de ce nouveau nombril, bébé Physignathus deviendra grand...

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Physignathus cocincinus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Lézards :: Fiches sur les lézards-
Sauter vers: