Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avicularia avicularia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin


Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Avicularia avicularia   Sam 7 Avr - 16:11

Avicularia avicularia a été la première mygale décrite, en 1758. Avicularia veut dire ‘petit oiseau’ en latin. Quand Karl Von Linne (aussi appelé Linnaeus) a essayé de cataloguer chaque animal de cette planète, cette espèce a été la première espèce de mygale qu’il a décrit. En 1758, lors de la publication de Linne, on appelait souvent cette mygale araignée d’oiseau ou mangeur d’oiseaux même si les oiseaux ne font pas partie de leur régime alimentaire. L’Avicularia est un genre d'araignées mygalomorphes de la famille des Theraphosidae. Le genre Avicularia lui-même est le groupe le plus répandu des araignées dans les Amériques et contient environ 20 espèces. Cette grande mygale d'Amérique du Sud a un céphalothorax noir ponctué de légers reflets bleus après la mue. L'abdomen et les pattes sont bruns sombres, presque noirs, recouverts de longs poils denses marron rouges. Ils peuvent aussi avoir une coloration attrayante sur leurs poils abdominaux et pattes variant d’un violet pourpre brillant. Leur caractéristique la plus distinctive du genre, les tarses des pattes et pédipalpes s'appuient sur des coussinets roses merveilleux ou rose orangé (pink toe). Les spécimens juvéniles, au contraire des adultes, ont les pattes complètement roses avec le bout de coloration foncée. Le corps de la femelle peut atteindre environ 13 cm et les mâles sont légèrement plus petits, atteignant environ 9 cm. Les mâles adultes ont de longues pattes et sont souvent d'un noir fascinant avec un aspect métallique à sa carapace velue plus prononcé que chez leur consoeur. Les femelles sont un peu trapue, même pour une espèce arboricole. Ils mûrissent en 2 à 3 ans et sont estimés à vivre entre 4 à 8 ans.


Photo emprunté au site http://www.photographersdirect.com/

Elle est assez répandue en élevage et se trouve facilement. Elle colonise presque toute l’Amérique du Sud du Nord et les Caraïbes méridionales. On la trouve au Brésil, Trinidad, Martinique, Guyane, Guyane française, Suriname, au Venezuela, et dans le bassin de l'Amazone. La plupart de ceux actuellement disponibles sont importées de la Guyane. Dans ces régions, elle est souvent baptisé Guyana pinktoe, Common pinktoe or South American pinktoe. Elle sont en outre appelés "matoutou guyannaises" en raison de leur présence incontournable dans la Guyane, qui la met plutôt en avant, avec la Avicularia metallica. En nature, on la trouve dans les arbres, bananiers de récolte, bâtiments, caves, derrière les toilettes, dans des stations de gaz, etc. Elle s’adapte bien à l’homme et l’homme s’adapte bien à elle, puisqu’elle mange les nuisibles et qu’elle fait bien son travail. En milieu naturel, elle tisse sa toile dans des feuilles de broméliacées. Elle abonde aux abords des villes, tissant sa toile dans les rebords des panneaux indicateurs ou dans les recoins des toitures.



C'est une mygale placide, voire docile. Cette petite Avicularia se déplace assez lentement d’ordinaire. Par contre, très rapide pour se retourner et bondir sur ses proies, il faut se méfier de son allure pataude, bien que ce ne soit pas une mordeuse. Sa morsure, bien que très douloureuse, est réputée sans danger pour l'homme. Lorsqu’elle est dérangée, elle préfére placer haut son abdomen pour présenter ses soies urticantes. Elle est rarement agressive. Par contre, une fois tenu en main, elle est rarement calme et préfère tenter de se libérer en bougeant les pattes en tous sens, ou encore, de sauter. Bonne tisseuse, elle fait dans le terrarium un hamac ou un tube de toile sur lequel elle se tient presque en permanence. Avicularia avicularia est une des rares mygales ayant une très faible tendance au cannibalisme, bien que des 'accidents' arrivent. Les jeunes peuvent grandir ensemble sans risque.



Un terrarium de 20 cm x 20 cm suffit, avec si possible au moins 30 à 40 cm de haut, étant arboricole. Originaire de Guyane ou du Brésil, cette mygale préfère les milieux humides. Le substrat que j’utilise personnellement est le plantation soil humide sur quelques centimètre d’épaisseur. En substrat, préférez la tourbe de sphaigne bien humide : vous pourrez ainsi le changer 2 à 4 fois par an seulement. Vous pouvez mettre un bout de liège comme support pour sa toile. On peut décorer aussi avec des branches ou des plantes. Un terrarium humide est nécessaire, il vous faudra maintenir une humidité autour de 65 à 85%. , et des températures de 22°C la nuit minimum et 28-30°C le jour. Comme elle requiert beaucoup d’humidité, il faut prévoir beaucoup de ventilation pour éviter la propagation de bactérie ou de champignons. Si vous en avez la possibilité, elle appréciera un gradient thermique, qui lui permettra de bénéficier de plusieurs températures dans son habitat : vous verriez alors qu’elle affectionne la chaleur, pour passer la plupart de son temps prés du point le plus chaud. Préférez un chauffage par cordon chauffant (ou plaque chauffante), que vous mettrez si possible à l’extérieur du terrarium, sur une paroi, pour éviter les accidents (brûlures ou sècheresse excessive de l’installation). Si le cordon n’est pas très puissant, vous pouvez le disposer à l’intérieur, mais toujours sur une paroi plutôt qu’au sol. Comme les mygales ne demandent pas des installations très spacieuses, il est nécessaire de ne pas mettre de chaleur par le sol, car vous ne pourriez éviter que l’ensemble du substrat, dans tout le terrarium, soit chaud (trop chaud), une lumière par le dessus et salutaire aidant ainsi le développement rapide et incontrôlable des parasites. Les mygales ont besoin d’un cycle normal jour/nuit, cependant elles sont souvent plus active la nuit, lorsque tout est calme et qu’elle peuvent sortir de leur nid. Cette mygale n’est pas difficile à maintenir mais attention au taux d’humidité quand vient la mue.



Comme toutes les mygales, il s’agit d’un insectivore (grillons, blattes (surtout ailées), criquets, souriceaux). La mygale peut manger tout ce qui bouge. Cela dit, les insectes sont suffisants. En liberté, elle mange tout ce qui bouge même des petits anoles. Pour les bébés, micro-grillons (à préférer) ou fifises/asticots en alternance.



Comme pour la plupart des Avicularia, l'accouplement se passe sans problème lorsque la femelle est bien nourrie et qu'elle est disposée. La ponte survient 2 à 4 mois après l'accouplement. L'incubation des oeufs dure 7 à 11 semaines. Il est possible de retirer le cocon à la femelle après 6 semaines pour placer les oeufs en incubateur. En général, il y a de 70 à 200 mygalons de taille assez grande (presque 1 cm). Réhausser légèrement la température de stabulation (1°C à 2°C supplémentaires) pendant les périodes de reproduction. La croissance des jeunes est difficile avec une mortalité importante. Compter 2 à 3 ans pour obtenir un mâle adulte, une année supplémentaire dans les mêmes conditions pour avoir une femelle adulte. Placer les bébés par groupes de 10, puis les individualiser vers le stade 3-4.

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
Avicularia avicularia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avicularia avicularia
» Mygale Avicularia toile
» Avicularia avicularia
» Avicularia versicolor
» Avicularia avicularia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Invertébrés :: Fiches sur les invertébrés-
Sauter vers: