Le terrarium

Pour faire de vos habitats , leur chez-soi!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'aquaterrarium, entre terre et eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max|mum
Admin


Masculin Nombre de messages : 12197
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: L'aquaterrarium, entre terre et eau   Lun 29 Aoû - 9:14

L'aquaterrarium, entre terre et eau

L'aquaterrarium correspond à l'image que se fait le public d'un environnement idéal pour l'élevage des chéloniens qui sont en fait des reptiles (tortues) et des batraciens.

Les animaux amphibies – reptiles et batraciens – passent une bonne partie de leur temps dans l'eau et une autre sur la terre ferme. Pour les accueillir, l'idéal est de leur aménager un agréable aquaterrarium, où ils pourront évoluer à leur guise entre ces deux éléments. Voici les grands principes à respecter pour réussir cette expérience…

Un environnement respectant l'animal

Le problème majeur pour la plupart des amateurs est de pouvoir conserver le plus longtemps possible une eau limpide et exempte d'odeurs. C'est en effet de la qualité de l'eau que dépend avant tout la bonne santé de nos hôtes. Il ne faut surtout pas surcharger l'aquaterrarium. Chaque reptile ou batracien a besoin d'un certain espace de vie Il faudra donc choisir une espèce en fonction de la place disponible. Il est important de bien connaître les mœurs de l'espèce choisie et de préparer les installations avant l'arrivée des animaux. Les conseils des éleveurs pros ne sont pas à négliger. Attention à leur nourriture : une suralimentation des animaux peut leur être néfaste.

Fonctionnement de la partie aquatique

Voici le format d'un bac pouvant contenir deux, voire trois tortues adultes : 1 m X 70 cm X 40 cm. La hauteur d'eau qui dépend de l'espèce de tortue choisie sera de 20 à 30 cm et, selon les espèces, l'eau devra occuper de 20 à 80 % de la surface disponible de l'ensemble. La solution la plus simple est d'adapter un aquarium de grande taille. Vous partagerez ce récipient en deux parties à l'aide d'un panneau de verre de dix à vingt centimètres de hauteur si votre partie eau doit être de grande taille. Vous collerez cette plaque en travers de l'aquarium à l'aide de colle à base de silicone. Il faut ensuite attendre environ une semaine pour que les joints soient bien secs. Vous pouvez décorer la séparation à l'aide de plaques d'ardoise afin de rendre le tout plus esthétique. La partie aquatique peut alors être remplie. Vous pouvez même y créer une cascade, ce qui plaira beaucoup à vos locataires. Si vous changez chaque semaine au moins 50 % de l'eau, un filtre n'est pas indispensable. Au fond de la partie aquatique, vous pouvez déposer du sable de Loire en couche assez épaisse et installer quelques escargots mélanoïdes : ces détritivores que l'on trouve dans les magasins d'aquariophilie vous aideront à garder le bac propre.

La partie terrestre

Pour la partie terrestre, le substrat naturel est fortement conseillé. Si vous voulez utiliser cette technique, il vous faut déposer dans le fond du compartiment une surface drainante composée de gravier (environ 3 cm d'épaisseur) ou, mieux, de billes d'argile expansée bien plus légères. Entre cette couche et la couche de terre que vous déposerez dessus, il vous faudra installer un voile horticole imputrescible, ce qui évitera le mélange avec la terre. Prévoyez une évacuation de l'eau qui tombera au fond du compartiment, vers un seau par exemple. Vous pouvez utiliser un terreau sans engrais ni additifs. Vous pouvez également mélanger de la tourbe ou de la terre de bruyère afin d'alléger le substrat et de le rendre plus acide, donc moins favorable au développement des bactéries qui pourraient menacer la santé de vos animaux. Pour l'esthétique, vous pouvez ramasser des plaques de mousse dans la forêt, puis décorer avec quelques plantes vertes.

Le couvercle

Prévoyez un couvercle grillagé. Si vous désirez une température ambiante constante entre 25 et 28°, achetez des câbles chauffants que vous trouverez dans les magasins d'aquariophilie. Quant à l'hygrométrie, elle devrait convenir à vos animaux avec cette installation.

Droit

Il est important de savoir que les batraciens français sont tous interdits à la captivité. Pas question de recueillir un crapaud ou une grenouille ramassés au bord d'un étang. Il pourrait vous en coûter une amende.

Respect

Avoir la sensation de vivre en pleine nature chez soi, voilà qui peut être sympathique ! Un petit coin de verdure par ci, un aquaterrarium par là… : le principal est de respecter les animaux que vous adoptez. Beaucoup d'espèces sont actuellement en voie de disparition et certaines ne se reproduisent plus qu'en captivité, alors, autant essayer, tout en se faisant plaisir, de protéger les espèces menacées. Renseignez-vous auprès de la Cites (Convention sur le commerce international des espèces de flore et de faune menacées d'extinction).

La Cites en bref

La Cites a pour but de veiller à ce que le commerce international d'animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent. Elle confère aujourd'hui une protection à plus de trente mille espèces sauvages. Comme le commerce des plantes et animaux sauvages dépasse largement le cadre national, sa réglementation nécessite la coopération internationale afin de préserver certaines espèces de la surexploitation.


S. Seuron

Source

_________________
Quand ton chien bat de la queue, il est content... Si ton serpent le fait, il n'est pas content... Quel monde à l'envers!
Revenir en haut Aller en bas
http://leterrarium.conceptforum.net
 
L'aquaterrarium, entre terre et eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre terre et Miel
» entre terre et mer...
» L'aquaterrarium, entre terre et eau
» Entre terre et eau
» Entre miel et terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le terrarium :: Soins :: Le terrarium-
Sauter vers: